SSi-Conseil Sécurité des Systèmes d'Information
Accueil SSi-Conseil arrow Enjeux de la SSI arrow La sécurité économique
Accueil SSi-Conseil
Accès privilégié
SSI-Conseil
>Enjeux & Risques
Enjeux de la SSI
Risques
>Consulting Sécurité
Démarche Sécurité
Schéma Directeur SSI
Management SSI
Gestion opérationnelle
Communication SSI
>Gestion de Risques
Risk Management
>ISO 27000
ISO 27000
>Continuité d'Activité
Continuité d'Activité
>Services & Assistance
Assistance / Conseil SSi
TPE PME/PMI
>Formation
Formations
>Plus
Liens utiles
Auto-diagnostic SSi
Alertes Virus
Outils gratuits en ligne
Recherche avancée
Download zone
Legal crédits & ©
Glossaire
Plan du Site
>Partenaires
Ysosecure
Janua
Groupe-Stédia
BCP-Expert
Syndicate
Jeudi 17 Avril 2014
Advertisement
La sécurité économique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
08-03-2013
 Note importante  : ce texte est extrait d'un document de référence disponible gratuitement, que nous vous invitons à consulter  :  Guide du Routard de l'Intelligence économique (PDF de 157p.) rédigé à l’initiative de la Délégation interministérielle à l’Intelligence économique (D2IE), du Conseil supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables (CSOEC), des Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI de France), de Groupama, du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) et de Thomas Legrain Conseil. sécurité économique


"La sécurité économique en 5 points :

1. La volonté d’assurer la sécurité économique des entreprises relève d’une compréhension profonde et nécessaire des conditions de la compétitivité, et de la nécessité de protéger leurs atouts.
2. Toutes les entreprises possèdent des informations importantes et un savoir-faire qui doivent être protégés d’une manière ou d’une autre : procédés, objets, documents, données ou fi chiers de nature commerciale, industrielle, fi nancière, scientifi que, technique ou stratégique, sans caractère public. La perte ou la divulgation de ces informations peuvent être lourdes de conséquences, notamment en termes d’image, de chiffre d’affaires ou de parts de marché.
3. Les protections relèvent à la fois de la stratégie juridique (dépôts de brevets, protection des marques, etc.) et de la sûreté (mesures de protection du savoir stratégique à travers les systèmes d’information, sensibilisation des personnels de l’entreprise, observation des pratiques et des comportements des concurrents, etc.). Les entreprises ont également l’obligation légale de protéger leur personnel ainsi que leur lieu d’implantation et de veiller à ce que les renseignements les concernant soient sécurisés.
4. Avec le développement du commerce électronique et l’utilisation croissante d’Internet, de plus en plus d’informations sont partagées par les partenaires commerciaux, et stockées partout dans le monde sur des serveurs… qui peuvent s’avérer vulnérables. Il existe un risque de  sabotage, d’altération,  d’effacement ou de fraude.
5. La question du transfert des technologies revêt une importance capitale : consenti et maîtrisé, il ne pose pas de problème ; en revanche, en cas de captation technologique issue de méthodes indélicates, il peut se révéler catastrophique pour une entreprise dont le développement repose avant tout sur sa créativité et son potentiel de recherche et développement. En tout état de cause, tant que la créativité et l’innovation n’ont pas été protégées par des brevets ou des dépôts de marque, l’entreprise doit mettre en place des procédures de confidentialité."



Dernière mise à jour : ( 16-05-2013 )
Suivant >
Copyright 2005-2014 SSi-Conseil
Mambo Free Software released under the GNU/GPL License.