SSi-Conseil Sécurité des Systèmes d'Information
Accueil SSi-Conseil arrow Communication SSI arrow Communication de crise
Accueil SSi-Conseil
Accès privilégié
SSI-Conseil
>Enjeux & Risques
Enjeux de la SSI
Risques
>Consulting Sécurité
Démarche Sécurité
Schéma Directeur SSI
Management SSI
Gestion opérationnelle
Communication SSI
>Gestion de Risques
Risk Management
>ISO 27000
ISO 27000
>Continuité d'Activité
Continuité d'Activité
>Services & Assistance
Assistance / Conseil SSi
TPE PME/PMI
>Formation
Formations
>Plus
Liens utiles
Auto-diagnostic SSi
Alertes Virus
Outils gratuits en ligne
Recherche avancée
Download zone
Legal crédits & ©
Glossaire
Plan du Site
>Partenaires
Ysosecure
Janua
Groupe-Stédia
BCP-Expert
Syndicate
Jeudi 17 Avril 2014
Advertisement
Communication de crise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
13-10-2005
"Rien ne peut être complètement prévu en termes de crise. Celle-ci est unique et faite d'incertitudes et de questions".
Tout comme l'objectif du management de la sécurité de l'information est de déployer une méthodologie pro-active pour réduire la probabilité d'une crise, la communication de crise doit s'organiser et se structurer en vue de défendre le capital réputation de l'entreprise en cas de crise.
"Cette démarche méthodique doit permettre de fixer des objectifs, d'établir des messages, de hiérarchiser les publics prioritaires et de proposer des moyens en fonction des scénarii de crise identifiés en amont " rappelle Sophie Giret , lauréat du concours 2003 sur la communication de crise dans son mémoire : La communication de crise fait sa pub. (pdf 1,2Mo).

La communication de crise ne s'improvise pas :

Quelques idées fausses :
  • On pourra improviser car on connaît bien le sujet,
  • Minimiser c'est rassurer,
  • Faire gérer la communication par un "communiquant",
  • Sous-estimer l'urgence et l'importance de la communication interne,
  • Penser que la crise des autres ne nous atteindra pas,
  • Penser qu'en l'absence de médiatisation immédiate, la crise est évitée,
La communication doit faire partie intégrante du management de crise.
Elle doit se faire à partir de processus préparés à l'avance dans ce cadre :
  • Procédure d'alerte,
  • Procédure d'évaluation en urgence,
  • Coordination avec la hiérarchie, le groupe,
  • Circuits de communication internes et externes,
  • Cibles identifiées (liste de destinataires) et messages adaptés,
  • Moyens de communication disponibles,
  • Outils, fiches ou messages pré-formatés,
  • Un document questions-réponses, pour l'interne,
  • Un porte-parole, une coordination entre techniciens et communicants,
  • Des alliés,  des experts crédibles à solliciter à temps,
  • Une préparation à la communication aux médias.

Enfin, comme le précise Didier Heiderich : il s'agit surtout de "comprendre et évaluer la situation parfois complexe, déterminer une posture, concevoir des messages clés, s’adapter à l’évolution de la situation et à des stimuli hostiles, réagir dans des délais très brefs"
Bref sans formation ni training  des managers, une communication de crise mal maîtrisée peut nuire gravement et durablement à l'image de l'entreprise.

Voir la video : Interview de Didier Heiderich sur la gestion de crise, octobre 2012

Voir aussi le lien gestion de crise

Pour aller plus loin : Le magazine de la communication de crise&sensible


Dernière mise à jour : ( 22-12-2012 )
Copyright 2005-2014 SSi-Conseil
Mambo Free Software released under the GNU/GPL License.